1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.
  2. Bienvenue sur No-Jtag.fr Visiteur
    Rejeter la notice

[Xbox-mag.net] PlatinumGames évoque la Xbox Series X et la situation de Microsoft au Japon

Guillaume Buquoi (buckk) 22 Mai 2020, à 20:43

  1. C’est un feuilleton presque sans fin. La relation ambiguë qu’entretiennent Microsoft et PlatinumGames depuis plusieurs années désormais est pleine de rebondissements. Pourtant tout avait bien commencé avec la sortie de Bayonetta, Vanquish et Anarchy Reigns sur Xbox 360. Mais avec la commande de l’exclusivité Scalebound auprès de l’équipe de Hideki Kamiya, tout s’est effondré, et il n’est désormais pas rare de voir des productions du studio japonais faire l’impasse sur la Xbox One.

    Alors quand Hideki Kamiya justement, et Atsushi Inaba évoquent la marque américaine, on reste évidemment attentif afin de savoir si le studio changera son fusil d’épaule pour la prochaine génération de consoles. Ce sont nos confrères de Video Games Chronicle qui ont eu la chance de pouvoir interroger les deux créateurs, dont les réponses n’ont pas manqué de franc-parler, une fois encore. L’occasion également de parler de Phil Spencer, d’un éventuel rachat du studio et de savoir comment est perçue la marque américaine au Japon, et ce n’est pas forcément rassurant.


    Kamiya : Bien sûr c’est toujours grisant, je suis très ouvert à ces arrivées, mais par expérience à chaque fois que j’ai mis la main sur un nouvel hardware je me suis toujours retrouvé face à des contraintes. Je garde un oeil sur la Playstation 5 et la Xbox Series X, mais elles ne résoudront pas tout.

    Je ne sais pas si je suis bien placé pour donner des conseils sur comment quelqu’un doit gérer sa console, d’autant que mes jeux ne s’y vendent pas bien. Mais en tant que joueur, je voudrais dire que depuis que la Xbox est arrivée au Japon, elle a toujours été perçue comme un produit étranger, déconnecté. Cela ne correspond pas aux goûts des japonais, c’est culturel. Cela me rappelle l’époque de la NES et de la Super Nintendo quand je devais aller dans des petits magasins d’import pour acheter des jeux qui n’étaient pas sortis chez nous. Ils n’étaient pas localisés, ça ressemblait juste à un trophée à exhiber.

    Je pense que Microsoft Japon doit faire plus pour s’adapter aux goûts des joueurs japonais. Si vous voulez un exemple concret, quand vous débloquez un succès, ça dit «succès débloqué» et cette phrase est juste traduite de façon littérale en japonais. Comparé à Sony le mot «trophy» est le même en japonais, il n’y a pas de traduction bizarre, et c’est facile à comprendre. Quelqu’un devrait aller dire à Phil Spencer que la traduction des succès est un peu trop littérale.

    Inaba : On adore Phil Spencer malgré tout, il n’y a rien de méchant dans cette remarque. Je suis d’accord avec l’aspect «étranger» de la console, mais j’admire aussi le gros travail de Phil Spencer au Japon. J’adorerai lui donner des conseils, mais j’ai aussi le sentiment que la route du succès au Japon ne se résume pas au fait d’avoir la meilleure machine. Parfois c’est une question d’aspect familier. La plus grosse exception est l’iPhone mais il a réussi parce qu’il s’est bien vendu partout dans le monde et ce n’est pas facile de réitérer la performance tous les jours.

    Kamiya : La traduction de l’interface est également un peu trop littérale !

    Inaba : J’ai lu certaines rumeurs sur le fait que Xbox voulait racheter PlatinumGames et je me suis tout de suite dit «les gens sur internet écrivent des trucs fous» parce que personne n’est venu discuter au sein du studio. Après nous ne sommes pas Microsoft donc nous ne savons pas ce qu’il s’est passé chez eux, et nous ne savons pas si cette idée était réelle ou non.

    Kamiya : Peut-être que quelqu’un leur a rappelé que j’étais toujours au studio et qu’ils se sont dit :»ok, on oublie ! On ne va pas les racheter !».

    Inaba : Nous n’avons eu aucune discussion avec eux mais même si c’était une éventualité nous avons désormais choisi de devenir plus indépendant en éditant nous-même nos jeux. Ce n’est pas que nous nous désintéressons de Microsoft mais si nous devions travailler sous leurs ordres je pense que cela irait à l’opposée de ce que nous voulons faire. Nous n’irons pas vers une opportunité qui limiterait notre liberté.

    A l’heure actuelle on ne sait évidemment pas si PlatinumGames souhaite travailler sur Xbox Series X, mais espérons que l’architecture simplifiée de la console et les outils performants de ses dev kits incitent le studio japonais à s’y pencher sérieusement.

    The post PlatinumGames évoque la Xbox Series X et la situation de Microsoft au Japon appeared first on Xbox One Mag.

Partager cette page